14 avril 2010

N'IMPORTE QUOI!!!

Vous habitez PARIS et chaque année c'est le même cirque..

PARIS PLAGE VOUS EMMMM... un max car les berges sont fermées pour que les fainéants de toute part, les demeurés du 9.3 et les chômeurs de longue date puissent venir se rôtir les cacahouètes ou draguer la touriste égarée..

Vous au dessus vous trépignez au volant de votre voiture - écolo au passage vu qu'elle roule au gaz - bloqué dans un embouteillage qui n'en finit pas!!

Comme vous n'êtes donc pas toute seule, je vous laisse imaginer le taux de pollution engendré chaque jour par ce joli merdier entre les clims qui fonctionnent à plein régime et les moteurs au ralenti!!

Comme celà ne suffit pas, voilà la dernière idée conne en date de DELANOE!!

ON RÊVE!!!

Le maire de Paris part à la reconquête des bords de Seine

Le maire socialiste de Paris Bertrand Delanoë s'est lancé à la reconquête des voies sur berge pour redonner aux Parisiens le "bonheur" de s'y promener, au point de rendre un petit tronçon totalement piétonnier, suscitant des grincements de dents chez des élus de tous bords.

Carte des aménagements prévues sur les bords de la Seine à Paris

Paris va-t-il -"d'ici deux ans" selon le maire- renouer avec son histoire comme en témoigne une image de 1900 où l'on voit les quais de Seine remplis de promeneurs marchant entre guinguettes et bateaux-mouches ?

Bertrand Delanoë veut "donner à Paris une occasion de bonheur" en embellissant les bords de Seine. Au total 15 hectares, dont 4,5 en bord de fleuve, "seront totalement rendus aux usages sans voiture", a-t-il lancé mercredi en présentant son plan d'aménagement des rives classées au patrimoine mondial de l'Unesco.

Il a informé de son projet le préfet de police de Paris (qui décide des aménagement des voies), le Port Autonome de Paris et les architectes des bâtiments de France chargés de veiller à la préservation du patrimoine.

Actuellement, sur la rive droite (voie Georges-PompidouGeorges-Pompidou) les quais bas sont une véritable autoroute seulement coupée l'été pour y installer Paris Plages. 40.000 véhicules circulent par jour et 4.000 par heure aux heures de pointe.

Rive gauche, le trafic y est moindre: 2.000 véhicules par heure à l'heure de pointe sur les berges. C'est là que le maire propose de fermer un tronçon de plus de 2 km (4,5 ha) aux voitures, du musée d'Orsay jusqu'au Pont de l'Alma.

La mairie assure que ce changement entraînera un temps de parcours augmenté de seulement 6 minutes pour traverser Paris en voiture via les quais.

"Il eut été extrêmement imprudent de (couper) brutalement la circulation rive droite" où "nous recomposons totalement le boulevard urbain", en y mettant des feux tricolores et des espaces piétonniers, dit le maire.

L'Atelier parisien d'Urbanisme (Apur), bureau d'études de la ville, a essayé d'imaginer ce que seraient ces espaces. Une nouvelle promenade serait créée au bord de l'eau, du bassin de l'Arsenal à l'Hôtel de ville, avec des barges sportives, un café flottant. Rive gauche, serait créée une promenade en rivage allant de la Tour Eiffel au musée d'Orsay, avec aussi des barges à thème (marché aux fleurs, jardin botanique).

Réagissant à ces annonces, l'UMP-Paris a dénoncé un "manque d'ambition" et demandé "des expérimentations" sur le long terme et hors vacances. Il déplore que l'exécutif municipal n'offre "aucune solution alternative en terme de transports en commun".

Les élus du Nouveau Centre ont jugé que le maire de Paris allait "asphyxier le centre de Paris" en "bouchant" et "polluant les rues environnantes" selon Edith Guinache-GalloisGuinache-Gallois (conseillère NC) qui compte "s'opposer vivement" au projet. Jean-François Martins (Modem), successeur de Marielle de Sarnez au Conseil de Paris, a déploré une "mauvaise solution".

La maire socialiste du IVe, Dominique Bertinotti, a jugé que "ces espaces reconquis ne peuvent pas avoir comme unique vocation la détente et les loisirs". Comme de nombreux autres élus, elle veut une "concertation approfondie" car les "activités économiques doivent bénéficier de ces aménagements".

La concertation est prévue, a promis le maire : une première délibération sera présentée au Conseil de Paris en juillet, précédée d'échanges avec les maires d'arrondissement. Anne Hidalgo, adjointe à l'urbanisme a aussi annoncé un "forum" en ligne où chacun "sera invité à s'exprimer".

Estimé à 40 millions d'euros, ce projet devrait être réalisé dans les deux ans, avec une dépense de fonctionnement de 2 millions d'euros par an

Et tout ça pour qu'une bande de pseudo écolos viennent faire gambader leurs chiards au soi disant "grand air", ou faire un p'tit tour de vélo histoire de dire.. ""J' y étais!! quel panard!!"""

Ils n'ont qu'à aller vivre à la campagne.. ARF...

Posté par Miss_pipelette à - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur N'IMPORTE QUOI!!!

Nouveau commentaire